La différence invisible de Mademoiselle Caroline et Julie Dachez

Publié le par Eterlutisse

La différence invisible de Mademoiselle Caroline et Julie Dachez

A peine quelques heures après avoir découvert le large spectre des "symptômes" du syndrome d'Asperger et m'y être reconnue, pas même le temps de déprimer ; j'ai eu la chance de lire ce témoignage vraiment positif sur cette "différence". On suit l'héroïne dans son quotidien, avant et après qu'elle soit diagnostiquée "Aspie".

En tout individu, il y a une part d'inné, d'acquis et de construit. La construction se fait à partir de matériaux extérieurs qui semble remplir un motif, comme un puzzle. 

Enfant, j'ai lu des ouvrages de numérologie, astrologies, graphologie, sur les prénoms, morphologie,... pour me mettre en mots, me faire une image de ce que j'étais. Plus tard, la littérature, la philosophie ont joué leur rôle et puis, cette petite bande dessinée !

Je prends conscience de la possible origine de ma singularité première, rassemble les souvenirs qui confirment la voie qui est la mienne depuis l'enfance. Je déplore souvent de ne pas me sentir à ma place et pourtant je ne voudrais pour rien au monde penser autrement. 

À la fin des pages dessinées, quelques textes illustrés donnent plein d'informations essentielles  sur les "Aspies".

Quand j'ai annoncé à ma mère que j'étais sans doute Asperger, elle m'a dit : "Je t'ai toujours trouvé bizarre, mais tu est très bien intégrée ; tu as un métier." L'histoire de Julie ne m'a pas donné envie de m'engager dans un parcours médical par contre il faut que je prenne en compte le fait que les autres fonctionnent vraiment autrement et que ma pensée ne leur apparaîtra jamais comme logique... finalement il faut que j'accepte que les autres soient différents 😝

Publié dans Lecture, Asperger, Bd

Commenter cet article