Balade prolongée (Saint Henri / l'Alcazar)

Publié le par Eterlutisse

Je détache mes yeux du ciel un instant pour respirer le printemps. Bandes sons, dits airs, Mistral, ex-statique.
Je détache mes yeux du ciel un instant pour respirer le printemps. Bandes sons, dits airs, Mistral, ex-statique.

Je détache mes yeux du ciel un instant pour respirer le printemps. Bandes sons, dits airs, Mistral, ex-statique.

Voile blanc qui imperceptiblement se tisse, haut...
Voile blanc qui imperceptiblement se tisse, haut...

Voile blanc qui imperceptiblement se tisse, haut...

Dessus l'oeil de la tour, vigie marseillaise devenue plus emblématique encore que la Bonne Mère. Je marche dans mes pas. Ne laissant aucune trace...
Dessus l'oeil de la tour, vigie marseillaise devenue plus emblématique encore que la Bonne Mère. Je marche dans mes pas. Ne laissant aucune trace...

Dessus l'oeil de la tour, vigie marseillaise devenue plus emblématique encore que la Bonne Mère. Je marche dans mes pas. Ne laissant aucune trace...

Ô hasard des rencontres ! Marcheurs immobiles ou fuyants, pépites d'enfants dans leur gangue de misère, spectres sur le boulevard de Paris ou sirène de bordel près du marché du soleil...
Ô hasard des rencontres ! Marcheurs immobiles ou fuyants, pépites d'enfants dans leur gangue de misère, spectres sur le boulevard de Paris ou sirène de bordel près du marché du soleil...

Ô hasard des rencontres ! Marcheurs immobiles ou fuyants, pépites d'enfants dans leur gangue de misère, spectres sur le boulevard de Paris ou sirène de bordel près du marché du soleil...

Commenter cet article